Semaine de la santé mentale 2013

Ottawa - le 6 mai 2013

Aujourd’hui nous soulignons le début de la 62e Semaine de la santé mentale annuelle de l’Association canadienne pour la santé mentale. Tous les ans, à ce temps-ci de l’année, les Canadiens et les Canadiennes sont invités à réfléchir et à échanger avec les autres sur les enjeux liés à la santé mentale.

Chaque année, au moins un Canadien sur trois éprouve des problèmes de santé mentale, mais cette statistique troublante est loin de représenter le vrai nombre de gens touchés par la maladie mentale. En effet, tous les Canadiens et toutes les Canadiennes en seront touchés au cours de leur vie, ne serait-ce que par l’intermédiaire d’un membre de leur famille, d’un ami ou d’un collègue.

La santé mentale des vétérans me préoccupe particulièrement. Au cours de leurs fonctions au service de la population canadienne et pendant leur transition à la vie civile, ces personnes sont exposées à des situations pouvant les affecter pendant de nombreuses années. Au 31 décembre 2012, 12 % des vétérans qui sont des clients du Ministère souffraient d’un trouble psychiatrique. En termes de pourcentage, ce chiffre ne semble pas représenter beaucoup de personnes, mais, en réalité, il s’agit de plus de 16 000 vétérans, et il ne tient même pas compte des nombreux vétérans et membres de la famille qui souffrent sans doute en silence. Bien que l’état de stress post-traumatique (ESPT) soit le trouble psychiatrique le plus courant qui afflige les vétérans – 72 % des clients souffrant de problèmes de santé mentale en sont atteints – il n’est pas le seul. Les répercussions du service peuvent se manifester de bien des façons, notamment sous forme d’anxiété, de dépression et d’abus de substances. Tout comme les blessures physiques, la maladie mentale affecte considérablement la qualité de vie des vétérans et de leur famille.

Étant donné la nature de plus en plus complexe des problèmes éprouvés par nos vétérans, le Ministère doit veiller à ce que les ressources et le soutien nécessaires soient en place pour répondre à leurs besoins en santé mentale, dont des thérapies alternatives comme l’équitation thérapeutique, les chiens d’assistance, le yoga et la méditation ainsi que le soutien par les pairs. Certains vétérans qui bénéficient de ces programmes en vantent les effets positifs sur leur qualité de vie. J’espère que le Ministère étudiera l’efficacité de ces méthodes de traitement et qu’il les rendra accessibles aux personnes qui en ont besoin.

J’encourage tous ceux et celles qui souffrent d’un problème de santé mentale à demander de l’aide et du soutien. Reconnaître qu’on a un besoin et demander de l’aide ne sont pas une faiblesse, mais le signe d’un courage réel. J’incite les gens qui éprouvent des difficultés et qui ne connaissent pas les mesures de soutien à leur disposition de communiquer avec mon Bureau.

Il ne faut pas que les problèmes de santé mentale dont souffrent les vétérans soient invisibles pour la société. Ensemble, nous devons nous engager à reconnaître les besoins de ceux et celles qui ont tant sacrifié pour nous et nous engager à y répondre.

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.