Pour un débat éclairé sur les soins de longue durée aux vétérans

Ottawa – le 16 août 2013

Mercredi de cette semaine, mon bureau a diffusé l’Examen du soutien accordé par Anciens Combattants Canada dans le cadre de son Programme de soins de longue durée.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser rapidement que nos examens ne renferment jamais de recommandations : ils ne font que décrire l’environnement actuel. Lorsque nous étudions un sujet complexe, nous devons d’abord brosser un tableau de la situation, de sorte que nous commençons par recueillir des données statistiques à l’appui du programme à l’étude. Une fois cette information recueillie, nous procédons à une analyse préliminaire, dont nous communiquons les résultats à la communauté des vétérans. Ces résultats, qui forment le contenu de nos examens, sont diffusés aux parties intéressées de manière à susciter des discussions éclairées qui peuvent éventuellement donner lieu à la publication d’un rapport avec des recommandations. Nous croyons qu’un échange ouvert de faits et de chiffres permet à tous les intéressés de mieux comprendre les mesures à prendre pour répondre aux besoins toujours changeants des vétérans et de leurs familles.

En examinant les statistiques de l’Examen, il n’est pas difficile de constater que les vétérans des Forces canadiennes n’ont pas le même accès aux avantages du Programme de soins de longue durée d’Anciens Combattants Canada que les vétérans de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée. Les vétérans des Forces canadiennes ne représentent que 5 % des clients du Programme de soins de longue durée du Ministère, et on pourrait présumer que c’est parce qu’il s’agit d’une clientèle plus jeune. En général, cette affirmation est vraie si l’on examine la population totale de 78 000 vétérans des Forces canadiennes. En réalité, cependant, Anciens Combattants Canada compte parmi ses clients plus de 24 000 vétérans des Forces canadiennes qui sont âgés de plus de 70 ans. Mettons les choses en perspective :

  • Les 8 448 vétérans ayant servi en temps de guerre qui bénéficient du Programme de soins de longue durée représentent 17 % de la population totale de clients ayant servi en temps de guerre, soit 49 201 vétérans.
  • Les 448 vétérans des Forces canadiennes qui bénéficient du Programme de soins de longue durée représentent 2 % des 24 043 vétérans des Forces canadiennes qui sont âgés de plus de 70 ans.

Ces données démographiques laissent entrevoir qu’une proportion importante de vétérans des Forces canadiennes pourraient avoir des besoins en matière de soins de longue durée. Toutefois, les statistiques suggèrent que ces vétérans n’ont pas accès aux avantages du Programme de soins de longue durée d’Anciens Combattants Canada.

Avec la quasi-totalité des vétérans ayant servi en temps de guerre sont âgés de plus de 80 ans aujourd’hui, et au-delà de 11 000 vétérans des Forces canadiennes auront atteint ou dépassé l’âge de 70 ans dans les 10 prochaines années, le profil démographique des vétérans est donc inévitablement appelé à changer dans un avenir rapproché. Cette situation nous amène à nous poser la question suivante : « Quelle stratégie à long terme Anciens Combattants Canada prévoit-il pour le Programme de soins de longue durée? » En analysant les données recueillies sur les soins de longue durée dans le cadre de notre examen, nous tenterons de répondre à cette question et, entre autres, de mettre en évidence le problème de l’accès limité des vétérans des Forces canadiennes au Programme de soins de longue durée.

L’Examen vise à vous présenter les renseignements factuels que nous avons recueillis pour vous aider à mieux comprendre les avantages du Programme de soins de longue durée et pour vous préparer en vue du débat sur les changements qui sont devenus nécessaires. Comme toujours, je vous encourage à me faire part de vos commentaires et de vos suggestions.

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Amber said:

My hubby has just gone in to LTC because of aggression primarily due to PTSD but because he also has Alzhiemers VAC is using Alzhiemers as the reason for his aggression. Even though he has been receiving treatment by a VAC appointed psychologist for years. We have been turned down for support for the cost of his LTC. So now I, his spouse, am having to go back to work so I can live. It's unbelievable that I now have this large payment to make each month. If the changes haven't been make to the charter his care would of been covered.

2 février 2014 4:24 PM

Bruce said:

There is no long term care for Veterans . The conservatives have thrown veterans on the fire and just carried on from the liberals. They have a class system for Veterans which is A or B and it discriminates against people with identically the same injuries Because they were injured in different areas. It also is a system that is designed to function so people who need it cannot get services when they require it.

17 août 2013 3:31 PM