Des chiens d’assistance qui changent des vies

Ottawa – le 4 octobre 2013

La semaine dernière, j’ai eu la chance de rencontrer Médric Cousineau, sa femme Jocelyn et son chien d’assistance Thai. Ce vétéran récipiendaire d’une décoration prestigieuse vient de terminer une tournée à pied de quatre provinces pour sensibiliser la population aux avantages que peuvent procurer les chiens d’assistance aux vétérans vivant avec des problèmes de santé mentale. Il recueille aussi des fonds qui serviront à l’achat d’animaux ayant reçu un dressage de haut niveau pour aider d’autres vétérans. J’ai été ravi d’apprendre que la Légion royale canadienne avait accordé son soutien à la campagne Paws Fur Thought (site en anglais seulement) de Médric et qu’elle s’était engagée à lui venir en aide dans l’avenir.

L’initiative de Médric m’a amené à réfléchir aux effets des animaux sur notre bien-être. Après ma conversation avec Médric, je comprends maintenant bien la différence entre un animal utilisé à des fins thérapeutiques, qui sert de compagnon, et un animal d’assistance, qui possède des compétences spéciales lui permettant de fournir une aide ciblée à son maître.

Le chien Thai mériterait facilement le titre de dispensateur de soins à quatre pattes. Depuis qu’il en a fait l’acquisition, Médric a réduit de moitié sa dépendance à l’égard des médicaments et a perdu plus de 170 livres. Aux dires de Jocelyn, Thai leur a surtout permis de retrouver le sommeil. Pendant ma visite, j’ai également entendu parler d’un vétéran diabétique de la région d’Ottawa qui a récemment été jumelé avec un chien d’assistance dressé pour surveiller l’état de santé de son maître et pour l’alerter quand sa glycémie devient trop basse.

L’acquisition d’un chien d’assistance n’est pas un choix que le vétéran fait seul. Il doit d’abord obtenir une ordonnance du fournisseur de soins traitant et l’approbation de l’équipe de soins de santé. Le vétéran doit aussi prendre un engagement sérieux, celui d’accepter que ses blessures invisibles seront désormais visibles, du fait que le chien d’assistance l’accompagnera partout.

Je suis heureux d’apprendre que le ministre des Anciens Combattants a récemment rencontré Médric et qu’il a annoncé l’octroi de fonds au Forum de recherche sur la santé des militaires et des vétérans canadiens pour une étude sur les chiens d’assistance. Comme ces recherches seront axées sur les vétérans canadiens, il est à espérer que ceux qui ont connu des changements importants dans leur vie grâce à des chiens d’assistance auront l’occasion de participer à des entrevues.

L’an dernier, la publication United States Army Medical Department Journal (en anglais seulement) a consacré un numéro entier aux recherches pertinentes sur les chiens d’assistance. Dans l’introduction, le major-général Rubenstein a écrit : [traduction] « Les tentatives de quantification systématique et d’évaluation scientifique des résultats de la zoothérapie se poursuivront certainement, mais, pour l’instant, les preuves empiriques de ses bienfaits énormes ne sont pas simplement encourageants; ils sont suffisamment significatifs pour justifier le recours continu aux animaux à des fins thérapeutiques. » 

En attendant cette étude, ne perdons pas de vue le fait que les chiens d’assistance ont une incidence positive sur la vie des vétérans aujourd’hui. Il suffit de jeter un coup d’œil à la famille Cousineau pour le constater. Je crois que, si les données recueillies révèlent un effet positif démontrable, le gouvernement devrait appuyer cette initiative.

Au nom de nos vétérans et de leur famille, merci à vous, Médric, Jocelyn et Thai.

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Anonyme said:

j'ai un petit chien et je veux qu'il soit un chien d'assistance pour moi, il m'aide énormément dans mes journée et il est très attentif a mes crises, je l'aime et je l'adore. Je voudrait qu'il deviennent un chien d'assistance.

8 août 2017 1:56 AM

Steeve said:

Sylvie, je suis dans la même situation que toi. Je te comprends et je ne vois aucune justice la-dedans. Es-tu au courant si des démarches sont faites pour nous?

10 mars 2014 12:06 AM

richard said:

Je voie les bonne intention, mais pourquoi les Base militaire le règlement interdisant les chiens d'accompagnement n'est pas authoriser meme les chien Mira sont encore critiquer mais tolerer..a quand le changement de réglementation dur les Base Canadienne...il y a tu quelqu'un qui étudie ce projets.. merci Richard Blanchet ADJ RET.

30 octobre 2013 1:33 PM

Sylvie said:

J'essais de comprendre ce qui arrivera a nous les veterans qui ont ete deduit nos indemnisations d'invalidites puisque nous avons ete refuser par la SISIP a la sortie des Forces et que le 75% a ete emis par les veterans. Qui remboursera cette sommes puisque nous ne sommes pas sur le recours collectifs. Ou est la justice pour nous.

28 octobre 2013 11:43 AM