Une semaine à ne pas oublier

Ottawa – Le 6 novembre 2013

Il me semble que, chaque année, nous passons 51 semaines à débattre les questions suivantes : Nos vétérans et leur famille sont-ils traités avec respect et dignité? Le gouvernement du Canada fait-il honneur à ses obligations envers eux en les indemnisant adéquatement de leurs préjudices et des possibilités perdues par suite de blessures ou de maladies attribuables à leur service? Pour moi, la Semaine des vétérans nous donne l’occasion de nous souvenir et de souligner pourquoi nos vétérans et leurs proches méritent les meilleurs soins et le plus grand respect de la part du gouvernement et de toute la population canadienne.

Tous ceux et celles qui joignent les rangs des Forces canadiennes ou de la Gendarmerie royale du Canada acceptent de servir avec honneur et dignité. Ils consentent aussi à tout risquer, y compris leur vie. Ils ne le font ni pour l’appât du gain ni pour la reconnaissance héroïque, mais plutôt parce qu’ils aiment leur pays et parce qu’ils veulent contribuer à protéger nos idéaux et nos valeurs. Ces hommes et ces femmes ne remettent pas en question les détails de leur mission, car ils se sont déjà engagés à aller jusqu’au bout. Il n’est que juste que le gouvernement s’occupe de nos vétérans avec le même engagement dont eux-mêmes ont fait preuve à maintes reprises envers notre pays. Tout comme nous pouvons compter sur eux, ils devraient avoir l’assurance que leur pays les accueillera à bras ouverts à leur retour et veillera à ce que leur transition vers la vie civile se fasse en douceur.

Même si le souvenir des héros de la Première Guerre mondiale s’est quelque peu estompé, leur sacrifice demeure. Nous ne devrions jamais oublier l’impact de leur service au monde et du rôle qu’ils ont joué à définir qui nous sommes comme canadiens. L’an prochain, année où nous commémorerons les événements de cette Grande Guerre, laissons-nous émouvoir par le sacrifice ultime des soldats, des matelots et des aviateurs canadiens et réfléchissons à ce que nous avions la possibilité ou l’obligation de faire pour assurer leur bien-être, mais que nous n’avons malheureusement pas fait. Tirons-en des enseignements et prenons la résolution de ne pas commettre les mêmes erreurs avec les vétérans qui les suivent.

À l’heure où les vétérans de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée commencent eux aussi à nous quitter, restons à la recherche de la minorité silencieuse de blessés et de malades qui pourraient encore tirer profit de notre aide – une aide qu’ils n’ont jamais sollicitée parce que trop fiers, trop timides ou trop malades pour s’avancer.

Quant aux vétérans des temps modernes, ceux qui ont été blessés ou qui sont malades en raison de déploiements de l’OTAN, de missions de maintien de la paix, d’opérations en Afghanistan ou d’autres activités de service, reconnaissons leur précieuse contribution en nous engageant à nouveau à les appuyer tout au long de leur difficile retour à domicile. Disons un simple « merci de votre service » à ceux que nous rencontrons dans la rue. Saluons aussi les membres des Forces armées canadiennes et de la GRC qui pourraient être appelés en tout temps à faire le sacrifice ultime, et témoignons-leur notre reconnaissance la plus sincère.

La Semaine des vétérans est une période de réflexion, de commémoration et de reconnaissance envers les citoyens du Canada qui ont consacré ou sacrifié leur vie au service des autres. Profitons-en aussi pour nous rappeler l’impact de cet engagement sur leur qualité de vie et celle de leur famille.

En assistant à une cérémonie locale du jour du Souvenir, en portant un coquelicot ou en remerciant un vétéran, les citoyens de toutes les couches de la société reconnaissent cette semaine l’engagement et le dévouement des braves hommes et femmes qui ont porté l’uniforme de notre pays pour préserver nos valeurs et nos libertés.

En cette semaine spéciale, je vous encourage à prendre le temps de songer à nos vétérans, de leur rendre hommage et de véritablement saisir toute la mesure de leur contribution. Je vous invite aussi à leur témoigner cette reconnaissance tout au long de l’année.

Nous nous souviendrons d’eux.

Guy

Pour connaître les activités qui auront lieu dans votre région à l’occasion de la Semaine des vétérans, consultez le site http://www.veterans.gc.ca/fra/commemoration/semaine-veterans/carte.

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.