La lumière sur le Budget 2014

Ottawa – le 14 février 2014

Chaque budget est une occasion pour le gouvernement du Canada de répondre aux besoins des vétérans et de leur famille, et celui de mardi ne fait pas exception. 

Le budget annonce plusieurs mesures qui concernent les vétérans et leur famille incluant les changements à la Loi sur l’emploi dans la fonction publique et le Règlement sur l’emploi dans la fonction publique visant à accorder une priorité d’embauche aux vétérans dans la fonction publique;  le financement additionnel et de l’élargissement de l’admissibilité afin d’inclure les vétérans de l’ère moderne et de garantir l’accès à des funérailles et à une inhumation dignes pour tous les vétérans à faible revenu; et l’amélioration de l’accessibilité à l’outil Mon dossier ACC en ligne. Bien qu'il soit trop tôt pour évaluer la valeur de ces initiatives aux vétérans, mon bureau suivra de près leur mise en œuvre et les résultats. 

La triste réalité, c’est qu’aucun enjeu important n’a été abordé dans ce budget. Voici cinq enjeux qui, s’ils avaient été adressés dans ce budget, auraient permis au gouvernement de changer des choses. 

  • Le caractère inadéquat du soutien financier offert après l’âge de 65 ans aux vétérans atteints d’une incapacité totale et permanente n’a pas été abordé.
  • La nécessité d’accroître l’allocation pour perte de revenus pour qu’elle atteigne 90 % de la solde avant la libération (plutôt que les 75 % versés actuellement) et d’empêcher la baisse de revenus des vétérans en période de transition entre la vie militaire et une carrière civile n’a pas été abordé.
  • L’accès de nombreux vétérans atteints d’une incapacité grave à l’allocation pour déficience permanente et au supplément à l’allocation pour déficience permanente n’a pas été abordé.
  • La pratique injuste d’offrir une allocation pour perte de revenus réduite aux réservistes à temps partiel qui souffrent d’une blessure ou d’une maladie liée au service n’a pas été abordé.
  • La nécessité d’améliorer le soutien aux familles n’a pas été abordé.

Je tiens à être parfaitement clair : les vétérans ne veulent pas faire parler d’eux constamment dans les médias et ils ne tiennent pas non plus à harceler et à haranguer les parlementaires. Surtout, ils ne veulent pas être contraints de mettre leur cœur à nu en public, d’étaler publiquement leurs circonstances personnelles et d’implorer le changement. Cette situation est embarrassante et humiliante pour eux. 

Nos vétérans sont des citoyens canadiens honorables. Ils sont fiers de leur capacité de s’adapter et de surmonter des obstacles colossaux. Mais, depuis l’entrée en vigueur de la Nouvelle Charte des anciens combattants, il s’avère que leur résilience ne suffit plus toujours. C’est pourquoi, après avoir épuisé toutes leurs ressources pour régler les problèmes importants avec lesquels ils sont aux prises, ils rendent ces enjeux publics, comme c’est leur droit de le faire. Ils le font non seulement pour répondre à des besoins personnels immédiats, mais également parce qu’ils savent que d’autres vétérans, dont les circonstances sont parfois pires que les leurs, souffrent en silence. 

En octobre dernier, j’ai publié mon rapport sur la Nouvelle Charte des anciens combattants dans lequel j’ai formulé des recommandations fondées sur des données probantes, visant trois secteurs de programme lacunaires de la Nouvelle Charte des anciens combattants : le soutien financier, les services de réadaptation et d’assistance professionnelles et le soutien aux familles. C’est la première fois que des recommandations visant à améliorer la Nouvelle Charte des anciens combattants sont appuyées par une analyse actuarielle qui détermine avec précision en quoi la gamme actuelle d’avantages prévus par la Nouvelle Charte des anciens combattants néglige certains vétérans des Forces canadiennes aujourd’hui et continuera à les négliger à moins que des changements ne soient apportés rapidement. Il n’y a ni hypothèse ni conjecture dans mon rapport, mais uniquement une analyse et des recommandations fondées sur des données probantes. Mon rapport s’appuie sur plus de 200 recommandations à la Nouvelle Charte des anciens combattants avancées depuis 2006 à la suite de diverses consultations avec les vétérans et leur famille, des organismes de vétérans, des groupes consultatifs d’experts, des comités parlementaires et le vérificateur général. Il s’appuie en outre sur les recommandations formulées dans le rapport de l’évaluateur indépendant mandaté par le gouverneur en conseil; ainsi que dans des rapports de vérification et d’évaluation réalisés par Anciens Combattants Canada. 

Les changements importants qui s’imposent pour répondre aux besoins des vétérans ont été étudiés ad nauseam. Ce n’est plus le temps de faire des études; c’est le temps d’agir. La triste vérité, c’est que la situation désespérée dans laquelle se trouvent les vétérans dans le besoin ne fera non seulement que se perpétuer, mais elle s’aggravera si le Canada n’agit pas maintenant. 

Nous ne devons jamais oublier le sacrifice de nos vétérans pour nous. Nos vétérans se sont sacrifiés pour protéger le Canada et les valeurs canadiennes; des valeurs qui font en sorte que nous puissions débattre ouvertement du budget aujourd’hui. Ils ont choisi de servir notre pays et étaient prêts à périr à son service. Voilà qui mérite une considération spéciale. 

Certains vétérans traversent actuellement une période difficile. Si nous voulons changer la perception des vétérans à l’égard du soutien qui leur est offert, à eux et à leur famille, nous avons besoin de progrès sur ces questions de fond. Le progrès mènera à l’espoir, et l’espoir, à de nouvelles occasions et au rétablissement de la confiance. Que nous payions les pots cassés aujourd’hui ou plus tard, le problème demeure.

L’ombudsman des vétérans,

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Regent Goulet said:

J'ai 68 ans, quand j'ai atteint 65 ont m'a coupé ma pension de 36 ans de service alors que j'ai donné a mon pays, je suis devenu plus pauvre et sa me donne l'impression que notre gouvernement oublie que c'est nous les soldats qui donnent une image a notre pays dans le monde, aidez-nous SVP.

7 mars 2014 2:02 PM

Claude said:

I believe that you have your hands tied by the same people who appointed you. Why is that. The Veterans charter is exactly as you described it. We need more people like you and not less. God bless you.

17 février 2014 9:28 PM