Hommage à nos anciens combattants de la Première Guerre mondiale

Ottawa - le 8 mai 2014

J’ai eu le privilège d’assister aux cérémonies de commémoration de la Première Guerre mondiale qui ont eu lieu en France et en Belgique le mois dernier.

À mesure que le brouillard se dissipait à la crête de Vimy et que le monument entier se révélait, un sentiment d’émerveillement nous envahissait. Un autre moment encore plus émouvant a eu lieu pendant la cérémonie. Une jeune chanteuse de Terre-Neuve a interprété des chants mélodieux exprimant les mêmes sentiments que nous ressentions tous.

En visitant les divers monuments et lieux historiques en France et en Belgique, il était difficile de s’imaginer et d’accepter les décès, la destruction et le chagrin que cette guerre a causés partout dans le monde.

À Arras, nous avons visité la carrière Wellington où ont été hébergés dans des quartiers souterrains 24 000 soldats du Commonwealth britannique en attendant le lancement d'une attaque-surprise sur les lignes allemandes.

À Beaumont-Hamel, nous avons vu la crête où le Newfoundland Regiment a été presque décimé en un seul jour de combat.

À Ypres, au Mémorial de la Porte de Menin, nous avons pris part à une cérémonie sobre, mais émouvante, qui a lieu chaque jour depuis 1928 (sauf pendant la Seconde Guerre mondiale) au cours de laquelle des bénévoles rendent hommage aux 50 000 soldats disparus, dont 6 940 Canadiens, dont les noms sont gravés dans la pierre des magnifiques murs voûtés de la Porte.

Nous avons aussi visité, lors de notre passage à Ypres, le cimetière Essex Farms, là où le Lieutenant colonel John McRae du Corps de santé royal canadien a composé le célèbre poème « Au champ d’honneur ».

De temps à autre, nos guides nous donnaient des bribes d’information. Par exemple, qu’il est possible qu’Hitler et Churchill aient été des estafettes de communications pendant la Première Guerre mondiale et que le taux de décès de ces soldats était le plus élevé de tous les soldats vu l’importance de leurs fonctions. Imaginez-vous si leur destin avait été différent. Quel aurait été l’avenir du monde?

Tous les lieux que nous avons visités témoignent des sacrifices consentis par des familles canadiennes. En voyant les vestiges de la guerre, on ne saurait surestimer ses répercussions sur la population. Le prix à payer par ceux et celles qui travaillent à assurer le bien-être des personnes affligées par des conflits et la dette du gouvernement à leur égard seront toujours élevés.

Les derniers anciens combattants de la Première Guerre mondiale n’étant plus, ces défenseurs de notre liberté et de nos valeurs sont maintenant tous réunis comme compagnons d’armes. Il nous faut ne jamais oublier leur héritage qui nous a aidés à édifier le Canada et à faire de ce pays ce qu’il est aujourd’hui.

N’oublions jamais.

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.