Les attentes des vétérans sont élevées

Ottawa – Le 23 mai 2014

On s’attend d’une semaine à l’autre à ce que le Comité permanent des anciens combattants de la Chambre des communes publie son rapport sur l’examen qu’il a fait de la Nouvelle Charte des anciens combattants. C’est avec impatience que j’en attends les recommandations, de même que les vétérans, leur famille et les organisations de vétérans. Dans le cadre du présent blogue et de celui qui suivra, je tiens à vous faire part de ma façon d’évaluer le rapport et les recommandations du Comité. Tout d’abord, récapitulons.

Le 4 avril 2013, je publiais mon rapport intitulé l’Amélioration de la Nouvelle Charte des anciens combattants : L’examen parlementaire. Cet examen visait deux objectifs : centrer la discussion en vue de l’examen tenu à l’automne 2013 par le comité parlementaire des améliorations à la Nouvelle Charte des anciens combattants découlant de l’entrée en vigueur le 3 octobre 2011 du projet de loi C-55; et, jouer le rôle de catalyseur en vue d’élargir l’examen de la Nouvelle Charte des anciens combattants. Cette étape a été suivie le 1er octobre 2013 de la publication de mon Rapport sur la Nouvelle Charte des anciens combattants accompagné d’une Analyse actuarielle qui, ensemble, ont mis de l’avant des recommandations fondées sur des données probantes visant à corriger les lacunes de trois secteurs de programme de la Nouvelle Charte des anciens combattants qui appuient la transition de la vie militaire à la vie civile : l’instabilité financière et le niveau de vie inférieur attribuables à un revenu inférieur après la libération des Forces armées canadiennes, ainsi qu’un soutien financier insuffisant après l’âge de 65 ans; les limitations sur le plan des programmes de réadaptation et d’assistance professionnelles pouvant affecter les aspirations de seconde carrière et les possibilités d’emploi; et les situations familiales pénibles attribuables à l’insuffisance du soutien aux familles.

Vous vous rappelez peut-être que juste avant la tenue de ma conférence de presse nationale du 1er octobre 2013 au cours de laquelle je diffusais mes rapports, l’honorable Julian Fantino, ministre des Anciens Combattants, annonçait qu’il appuyait l’examen de la Nouvelle Charte des anciens combattants, dans son ensemble, à mon grand plaisir, et cet appui face à mon interprétation fut soutenu par de nombreux vétérans, leur famille et par les organisations de vétérans de partout au Canada. Au cours des auditions parlementaires sur la Nouvelle Charte des anciens combattants, je me suis réjoui du solide appui reçu de la majorité des organisations de vétérans et de vétérans à titre individuel face à mes recommandations. Le périple a été long et je crois qu’il est prometteur de résultats significatifs.

C’est ce sur quoi je m’attarderai dans le rapport et dans les recommandations du Comité permanent des anciens combattants de la Chambre des communes : un appel à l’action significative. Les vétérans s’attendent à plus que des modifications mineures et c’est ce qu’ils méritent et ce dont ils ont besoin avec la Nouvelle Charte des anciens combattants.

Après sept mois de témoignages, une chose devrait être claire pour les membres du Comité : Le mécontentement quant aux éléments de la Nouvelle Charte des anciens combattants ciblés dans mes rapports est réel et concret. Il devrait aussi être clair pour les membres du Comité que les lacunes que j’ai repérées comprennent les principaux écarts avec la Nouvelle Charte des anciens combattants contenus dans les rapports produits par les groupes consultatifs d’experts, les comités parlementaires, le vérificateur général, le rapport de l’évaluateur indépendant mandaté par le gouverneur en conseil et les vérifications et évaluations produites par Anciens Combattants Canada depuis 2006. Ces lacunes doivent être traitées par le gouvernement en tant que questions prioritaires. Les attentes sont élevées quant aux recommandations du Comité au gouvernement, à savoir, qu’elles seront significatives et reflèteront les témoignages présentés. Dans le cas contraire, elles seront perçues comme un échec.

Il faut reconnaître qu’un financement supplémentaire sera nécessaire pour corriger les lacunes liées aux programmes de soutien financier de la Nouvelle Charte des anciens combattants. Replaçons-nous en contexte. La réalité est la suivante : Le budget d’Anciens Combattants Canada représente environ un pour cent de toutes les dépenses du gouvernement fédéral et il en est ainsi depuis vingt ans. La correction des lacunes de la Nouvelle Charte des anciens combattants ne changera pas ce pourcentage. De plus, il est important de noter que les couts associés à la mise en œuvre de plusieurs des 20 recommandations que j’ai faites seraient limités, voire même inexistant dans certains cas. Grâce à une volonté d’agir, Anciens Combattants Canada pourrait facilement et rapidement mettre en œuvre les améliorations dans les secteurs de la réadaptation et de l’assistance professionnelles et du soutien aux familles.

En tant que système de services et d’avantages, la Nouvelle Charte des anciens combattants a le potentiel d’aider les vétérans dans la transition vers une nouvelle vie et ceux qui sont tellement blessés ou malades qu’ils ne peuvent plus assurer leur propre soutien. Avec des améliorations bien centrées et significatives, cette charte pourrait devenir un système ayant des répercussions concrètes et positives sur tous les vétérans et leur famille, et aussi un système dont les vétérans pourraient être fiers plutôt qu’un objet de constant mécontentement.

Dans mon prochain blogue, je parlerai davantage des mesures que je m’attends, de même que tous les vétérans blessés et malades et leur famille, que le gouvernement adopte en vue d’améliorer la Nouvelle Charte des anciens combattants. Ces mesures sont déterminantes pour la réussite de la transition à la vie civile des vétérans blessés ou malades. Si nous ne réglons pas ces problèmes dès maintenant, nous aurons à en subir le coût humain plus tard.

Il faut maintenant passer à l’action!

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

G. E. Kraft said:

Does this new charter have anything in it regarding the CPP? I am retired and disabled and the age of 65 I will no longer be able to collect disability assistance from ManuLife. I have contributed to CPP for more than 40 years and was told that, in essence, I will not be able to collect it. Something about not being allowed to collect two Federal Pensions. I paid into CPP, on good faith, expecting to receive a monthly stipend to support myself in old age. Oh, sure. They may say I will receive it but it will be deducted from my Military pension. Being unable to work, I will no longer be able to support myself on just my OAP and Military pension. Will I be able to at least receive a return of contribution? How am I supposed to live? Feed myself? Keep my house?

26 mai 2014 11:15 AM

Ms. Kraft, Je vous invite à communiquer avec notre bureau au 1-877-330-4343. Notre équipe fera de son mieux pour vous fournir de l'aide et de l'information selon vos besoins. Il vous est aussi possible de présenter une plainte par le biais de notre site web au http://www.ombudsman-veterans.gc.ca/fra/plainte Merci pour votre commentaire. L'équipe du BOV

26 mai 2014 12:24 PM