Dépêche de Normandie

Sur la plage Juno, Normandie, France – Le 6 juin 2014

J’ai quitté Ottawa mardi dernier pour me rendre en France, plus précisément en Normandie. Comme vous le savez, de nombreux Canadiens ont sacrifié leur vie pendant ce qui a été la plus grande invasion navale de l’histoire, le débarquement de Normandie. Je dois dire que je suis honoré de prendre part aux activités de commémoration du 70e anniversaire du jour J, en compagnie des vétérans canadiens.

Le 6 juin 1944, 14 000 jeunes Canadiens, membres de la 3e Division de l’infanterie canadienne, ont déferlé sur la plage Juno dans la foulée de l’opération alliée Overlord visant à mettre fin à l’occupation nazie en Europe. Les Canadiens ont réussi leur mission, appuyés par les destroyers et les navires de soutien de la Marine royale du Canada bombardant les cibles allemandes, et par l’Aviation royale du Canada attaquant les défenses allemandes côtières et intérieures. Cette réussite, pourtant, a été obtenue à un prix élevé : 340 Canadiens tombés au combat et 574 autres blessés.

L’historien militaire britannique John Keegan s’exprime ainsi dans son ouvrage Six armées en Normandie : « À la fin de la journée, ses éléments avancés avaient gagné plus de terrain en sol français que toute autre division. L’opposition à laquelle les Canadiens faisaient face était plus farouche que sur toutes les autres plages, à l’exception de celle d’Omaha. Il s’agissait d’une réalisation digne de remplir de fierté l’ensemble de la population canadienne [Traduction]. »

Notre voyage vers la plage Juno en Normandie a bien commencé, dès notre embarquement dans un avion Airbus militaire à Ottawa. Après le décollage, nous avons fait escale pendant quatre-vingt-dix minutes à Gander, où nous ont accueillis des membres du 103e Escadron de sauvetage, Recherche et sauvetage (SAR). Après la dernière portion du voyage, nous avons atterri à Deauville, en France, sur les plages mêmes de la Normandie.

LCol. Ernest Côté, le plus âgé de nos vétérans, a 101 ans. Vous seriez surpris de voir à quel point il se porte bien, et combien il trépigne d’impatience à l’idée de revoir la plage Juno pour honorer la mémoire du jour J.

Un contingent complet de Canadiens participe aux activités de commémoration. Les vétérans sont accompagnés du premier ministre Stephen Harper et de son épouse Laureen, du ministre des Anciens combattants, l’hon Julian Fantino, de la sous-ministre des Anciens combattants, Mary Chaput, du sous-ministre adjoint Politiques, Communications et Commémoration, le lieutenant-général Walter (Walt) Semianiw et de plusieurs députés dont des membres de l’opposition.

Hier, c'était une journée très occupée. Nous avons commencé avec une visite au Centre Juno Beach, un établissement d'enseignement interactif et musée sur la plage de Juno. La visite a été suivi par le ministre Fantino inaugurant L'Hommage canadien au Jour J – une installation composée de 359 Marqueurs du Souvenir en bois d'érable (un pour chaque soldat mort au combat le 6 juin 1944). Dans la dernière année, des centaines de Canadiens à travers le pays ont rendu hommage à des soldats de leur communauté en parrainant un Marqueur en leur nom. Sur le dos de chaque marqueur est l'histoire du soldat qu'il représente. J'ai été très ému lorsque le maire de Courseulles-sur-Mer, M. Frédérick Pouille, a annoncé que sa municipalité et sa ville jumelle de Goldbach en Allemagne ont parrainé un Marqueur du Souvenir en l'honneur d'un soldat canadien.

De là, nous avons participé à une merveilleuse cérémonie du souvenir au Cimetière de guerre canadien de Bény-sur-Mer, où de nombreux soldats canadiens tués au cours des premières étapes de la bataille de Normandie repose à l'ombre de pins et d'érables. L'événement a attiré des centaines de personnes, dont de nombreux jeunes canadiens et français qui ont pris une part active. L’appréciation de la population locale lors de la réception tenue par la suite a été très touchante.

Aujourd'hui est le Jour J. Des vétérans de partout dans le monde et 19 dirigeants mondiaux sont rassemblés sur les plages de Normandie pour rendre hommage aux 150 000 soldats canadiens, britanniques et américains qui ont changé le cours de la Seconde Guerre mondiale en une seule journée. Une cérémonie multinationale se tient à Ouistreham. Mais, pour les anciens combattants canadiens, le point focal des activités de commémoration est une cérémonie sur la plage Juno.

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.