Le point sur mes activités

Ottawa - Le 23 juin 2014

Je suis revenu au Canada le 9 juin dernier après avoir participé, avec des vétérans canadiens, aux activités soulignant le 70e anniversaire du jour J et de la bataille de Normandie. Ce fut une expérience mémorable; je n’oublierai jamais à quel point c’était émouvant de marcher sur la plage à Juno Beach avec les vétérans et de les écouter raconter l’expérience, qu’ils ont vécue lors du débarquement au même endroit, il y a bien des années. J’ai été très impressionné par tous les vétérans qui ont participé aux nombreuses activités de commémoration, et je ramène avec moi d’excellents souvenirs.

lieutenant-colonel Ernest CôtéDans mon dernier blogue, je vous ai présenté le lieutenant-colonel Ernest Côté, le doyen des vétérans, qui est âgé de 101 ans. À titre d’adjudant adjoint et de quartier-maître général de la 3e Division de l’infanterie canadienne, il a participé à la planification de la logistique des opérations de la Division en Normandie, où il a débarqué le 6 juin 1944. Plusieurs années plus tard, en 1968, il a été nommé sous-ministre d’Anciens Combattants Canada. Son inépuisable énergie, sa bonne humeur et sa mémoire infaillible étaient une source d’inspiration pour tous.

Au cours de nos derniers jours en Normandie, nous avons visité le cimetière de guerre canadien de Bretteville-sur-Laize, où reposent près de 3 000 Canadiens, tous des victimes de la bataille de Normandie. Nous avons également visité le Jardin canadien du Souvenir, à Caen, où nous avons assisté à une brève cérémonie. Au centre du village, se trouve un monument qui commémore le lieu où les citoyens ont rencontré leurs libérateurs canadiens pour la première fois. Pendant que nous rendions hommage, un groupe d’enfants installés sur un balcon surplombant le lieu, a entonné l’hymne national canadien accompagné de notre clairon et de notre cornemuseur. Notre dernière cérémonie officielle a eu lieu à l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés. C’était l’un des événements les plus émouvants auxquels nous avons participé. Il rendait hommage à 20 jeunes Canadiens qui, en tant que prisonniers de guerre, ont été interrogés puis exécutés à cet endroit. Pendant que leurs noms étaient lus à haute voix, j’ai réfléchi au coût insupportable de la guerre, en particulier pour les plus jeunes. Le voyage est maintenant terminé, mais l’intensité liée à la visite des lieux, où le sang de nos héros canadiens a été versé, restera à jamais gravée dans mon esprit et dans mon cœur. Je ne les oublierai jamais, et je n’oublierai jamais ce qu’ils ont fait pour notre pays.

Depuis mon retour, j’ai assisté au 45e Congrès national de la Légion royale canadienne, qui a eu lieu à Edmonton du 14 au18 juin. Je suis très heureux que la Légion ait décidé de modifier sa définition d’un vétéran afin d’inclure les agents de la Gendarmerie royale du Canada. La nouvelle définition comprendra également les agents de la paix ayant servi dans des zones de service spécial, comme les agents de la Police provinciale de l’Ontario qui ont travaillé à Haïti ou les agents participant aux missions des Nations Unies, par exemple en Bosnie. J’étais également ravi que le ministre des Anciens Combattants, l’honorable Julian Fantino, ait annoncé que le gouvernement du Canada doublera le financement accordé à la Légion. Ce dernier passera de 120 000 $ à 240 000 $ pour soutenir l’initiative de sensibilisation et de visite aux vétérans résidant dans des établissements de soins de longue durée à l’échelle du pays. Ce financement additionnel prolongera aussi d’un an l’entente  conclue avec la Légion, permettant à cette dernière de faire passer le nombre de visites aux vétérans de 4 000 à 8 000 par année.

Vendredi dernier, j’ai participé à la cérémonie commémorative au Monument aux anciens combattants autochtones à Ottawa. La cérémonie solennelle rendait hommage aux milliers de personnes qui ont servi lors de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée afin d’assurer la sécurité et la liberté des Canadiens. Leur courage et leur sacrifice ne doivent jamais être oubliés.

Je travaille présentement, avec mon équipe, à l’analyse du rapport publié récemment sur la Nouvelle Charte des anciens combattants par le Comité permanent des anciens combattants de la Chambre des Communes. Vous recevrez davantage d’information à ce sujet au cours des prochains jours.

À la prochaine. Restez à l’écoute!

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.