Les vétérans ont besoin d’information précise et de communications transparentes

Ottawa, Ontario – Le 13 août 2014

La semaine dernière, les médias qui suivent les questions relatives aux vétérans se sont concentrés sur un tableau publié par Anciens Combattants Canada par l’entremise des médias sociaux le 31 juillet. Ce tableau présente les montants maximaux du soutien offert aux vétérans gravement blessés selon leur grade. Même si une présentation claire des renseignements comme celle de ce tableau est toujours bonne, le tableau a fait l’objet de critiques parce qu’il ne présente que les montants maximaux de divers avantages, montants que la majorité des vétérans blessés ne reçoivent pas.

À mon avis, l’intention véhiculée dans ce tableau ne répond pas au besoin d’information du public ciblé. La publication d’un tableau, présentant non seulement le montant maximal possible que très peu de vétérans reçoivent, mais aussi le montant moyen que les vétérans malades ou blessés reçoivent réellement, aurait été bien plus utile et pertinente pour les vétérans et leur famille, les organisations de vétérans et la population canadienne en général.

Ce manque de renseignements précis et de transparence des communications sont remarqués part  mon équipe et moi-même chaque fois que le Bureau de l’ombudsman des vétérans ouvre un nouveau dossier. L’an dernier, nous en avons ouvert près de 2 000. Les plaintes portaient sur des questions très variées, mais la plupart d’entre elles avaient en commun une cause fondamentale : de l’information imprécise et des communications inadéquates.

Selon le chroniqueur affilié américain Sydney Harris,

les deux mots « information » et « communication » sont souvent utilisés de façon interchangeable, mais ils désignent des notions bien différentes. Informer, c’est donner quelque chose, tandis que communiquer, c’est le faire comprendre.

Depuis quelques mois, Anciens Combattants Canada s’efforce de fournir plus d’information aux vétérans. Le Ministère a par exemple réorganisé son site Web, lancé des applications pour téléphones mobiles et amélioré les exposés présentés lors des séances du Service de préparation à une seconde carrière des Forces armées canadiennes. Les questions clés devant être posées sont : L’information est-elle précise et suffisante ? Les vétérans et leur famille comprennent-ils la communication et est-elle assez transparente?

Il est évident pour moi qu’il y a beaucoup à faire. Du côté des vétérans et de leur famille, il y a un manque de compréhension des programmes de soutien des vétérans et du genre de renseignements nécessaires au traitement des demandes. Il faut des communications claires et transparentes de la part d’Anciens Combattants Canada, et ce dans un language facile à comprendre. Nous devons faire les choses différemment de ce que l’on a fait dans le passé; nous devons être capables de rejoindre les vétérans et leurs familles.

Si l’on ne le fait pas, la quantité de désinformation sur les programmes destinés aux vétérans sur l’Internet, dans les médias et parfois au sein même de la communauté des vétérans ne diminuera pas. Je trouve cela très regrettable, puisque cela ne fait qu’accroître la frustration des vétérans et de leur famille et détourner l’attention des changements substantifs qui doivent être apportés à la Nouvelle Charte des vétérans.

Les programmes actuels de soutien aux vétérans comportent des lacunes qu’il faut corriger. Au cours de la dernière année, j’ai écrit souvent sur la nécessité d’apporter des changements importants à la Nouvelle Charte des vétérans. Il est aussi essentiel de trouver de meilleures façons d’accroître pour les vétérans la compréhension des programmes disponibles et de comment y avoir accès. Ceci aiderait les vétérans malades ou blessés de passer de  la vie militaire à la vie civile.

Au cours des prochaines semaines, je compte m’attaquer à certains mythes afin de mieux faire comprendre le soutien offert aux vétérans et à leur famille. J’écrirai une série d’articles de blogue dans lesquels j’essaierai de présenter des faits sur certains programmes et avantages offerts dans le cadre de la Nouvelle Charte des anciens combattants qui ne sont peut-être pas bien compris par les vétérans et leur famille.

Soyez à l’écoute.

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Murray said:

I always look forward to reading your comments Mr. Ombudsman...There seems to be a lot of good intentions, however getting down to brass tacks and giving injured Veterans something to hold on to appears to be a thing of the past. For example the Director General signed approval for the Minister of Veteran Affairs to pay approximately four months and a bit of retro active earnings loss to those affected by the Claw Back and not covered by SISIP claw back. It would be great if this information came through your office as it would help those affected by it to have some more in depth understanding along with some perhaps reasoning as to why it was only four months of retro. It seems that Veterans age 65 and above are holding their breath to find out if they will be able to support themselves and their partners or will they be cut from Earnings loss and be forced to live in poverty... All the clarification of policy is great... but for those suffering today don't you think a little help to understand why Veterans have not rec the retro funds from the Earning Loss that has already been approved...if the Minister has not released them why not.... are they waiting for a photo op? Perhaps it is time to stop and get things caught up before those ambitious ideas and promises of hope for those seriously injured become nothing but sand blowing in the wind.

13 août 2014 6:55 PM