Le 7 septembre - Journée des anciens combattants de la marine marchande

Ottawa (Ontario) - Le 5 septembre 2014

Ce dimanche, j’assisterai à la cérémonie de la Journée des anciens combattants de la marine marchande (disponible en anglais seulement), qui se tiendra au Monument commémoratif de guerre, à Ottawa. Ce sera l’occasion de souligner la contribution de la marine marchande, qui a ravitaillé les forces alliées en Europe durant la Seconde Guerre mondiale. En tout, 12 000 femmes et hommes du Canada et de Terre-Neuve ont servi dans la marine marchande, De ce nombre, 1 629 ont perdu la vie aux mains de l’ennemi, soit un taux plus élevé que dans n’importe quel autre service des forces armées.

Durant la guerre, la marine marchande du Canada est devenue la quatrième plus grande flotte au monde en temps de guerre, effectuant plus de 25 000 voyages. Le Canada disposait de 38 navires marchands océaniques au début de la guerre, mais ce nombre a cru de façon exponentielle. À partir de 1944, on construisait presque deux navire par semaine, et au moment où le dernier fut terminé, 354 navires de 10 000 tonnes et 43 autres de 4 700 tonnes avaient été construits.

Les navires marchands canadiens qui ont traversé l’Atlantique ont transporté 164 783 921 tonnes de fret entre l’Amérique du Nord et la Grande-Bretagne, avec dans leurs cales des vêtements, du carburant, de l’acier, de l’aluminium, du bois de construction, des avions, des chars d’assaut, des jeeps, des camions, des armes, des munitions et tout ce qu’il fallait pour contribuer à l’effort de guerre. Mais par-dessus tout, ils ont aussi transporté de la nourriture. Un seul de ces navires pouvait en transporter assez pour nourrir 225 000 personnes par semaine.

En raison du rôle essentiel qu’ils ont joué pour maintenir la ligne d’approvisionnement avec l’Europe, les navires marchands sont devenus des cibles de choix pour les navires ennemis et les sous-marins allemands. La liste des navires perdus (disponible en anglais seulement), surtout en 1942, suffit à faire comprendre à quiconque le coût des pertes humaines et matérielles subies en service. Au plus fort de la bataille de l’Atlantique, les Alliés ont perdu en moyenne un navire de 10 000 tonnes à chaque 10 heures, pendant 31 jours consécutifs.

Un des principaux défis de la marine marchande au début de la guerre était de fournir un équipage complet pour chaque navire, car la guerre mobilisait beaucoup d’hommes. Pourtant, malgré le danger, les épreuves et les conditions de vie en mer difficiles, ainsi que le très haut risque de blessures ou de mort, des masses de Canadiens et de Terre-Neuviens se sont enrôlés dans la marine marchande, dont bon nombre avaient moins de 17 ans ou plus de 60 ans.

Ce n’est qu’en 1992 qu’on a reconnu officiellement les membres de la marine marchande comme anciens combattants. L’année suivante, le Canada retenait la date du 3 septembre pour leur rendre hommage et commémorer ce qu’ils ont fait pour assurer aux Canadiens la paix et la démocratie qu’ils connaissent aujourd’hui.

Il y a très peu d’anciens combattants de la marine marchande encore vivants aujourd’hui. La plupart de ceux qui ont servi le pays avec tant de bravoure sont maintenant nonagénaires. Le 3 septembre, quand des membres de l’Association des anciens combattants de la marine marchande se sont réunis à Halifax pour souligner le 75e anniversaire du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, ils décidèrent que ce serait la dernière réunion en raison de leur nombre sans cesse décroissant.

Dimanche, nous ferons notre part pour entretenir la mémoire de la marine marchande canadienne. Ce sera l’occasion de faire connaître l’histoire de ces marins qui ont assuré l’approvisionnement et le ravitaillement pendant la plus longue et la plus dure des batailles navales jamais entreprise. Si vous connaissez des anciens combattants de la marine marchande, je vous encourage à prendre un peu de votre temps pour les remercier des services qu’ils ont rendus. Voici un lien vers des anecdotes personnelles racontés par ces hommes et ces femmes.

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Lorraine said:

My grandfather, James Edward Luen, joined the Canadian army at the start of World War 1. He was in the Merchant Navy. Is it possible his ship may have been there when the war started? Have never been able to find this out. He drowned off Nova Scotia on 25 November 1939. I would love to find out more.

13 septembre 2014 6:31 AM

Bureau de l'ombudsman des vétérans

Malheureusement, notre bureau ne détient pas ce type d’information. Je vous encourage à contacter Bibliothèque et Archives Canada. Veuillez consulter leur site internet en copiant le lien suivant http://www.collectionscanada.gc.ca/le-public/005-2020-f.html pour plus d’information.

15 septembre 2014 12:44 PM