Il est grand temps d'écouter ce que nos vétérans ont à dire

Ottawa (Ontario) – Le 17 octobre 2014

La semaine dernière, j’ai eu le privilège d’être un des conférenciers invités  lors du 52e congrès biennal de la Direction nationale des Anciens combattants de l’armée, de la marine et des forces aériennes au Canada (ANAVETS), à Penticton, en Colombie-Britannique. Durant mon séjour dans la vallée de l’Okanagan, j’ai aussi été l’hôte de deux assemblées publiques, la première à Kelowna, le 6 octobre, et la deuxième à Penticton, le 7 octobre. Ces rencontres m’ont permis d’entendre le point de vue de centaines de vétérans sur une multitude d’enjeux. Elles m’ont également permis de sonder la réaction des vétérans à la réponse du gouvernement du Canada aux 14 recommandations publiées par le Comité permanent des anciens combattants (CPAC) de la Chambre des communes dans son rapport unanime de juin 2014 intitulé La Nouvelle Charte des anciens combattants : Allons de l’avant.

Mes conversations avec les vétérans ont confirmé qu’ils avaient, tout comme les autres vétérans du pays, des attentes élevées à l’égard de la réponse du gouvernement au rapport du CPAC. Les vétérans espéraient qu’après des années d’études, le Comité serait capable de fournir des détails sur les améliorations qui seraient apportées au cours des prochains mois à la Nouvelle Charte des anciens combattants. Bien qu’ils aient convenu que, de façon générale, la réponse représentait un pas vers l’avant, ils ont été nombreux à partager ma préoccupation concernant l’approche progressive du gouvernement.

J’ai soulevé cette préoccupation dans mon évaluation initiale de la réponse du gouvernement au rapport du CPAC. On planifie une rapide mise en œuvre complète ou partielle de dix des recommandations du Comité au cours de la première phase, dans les limites des autorisations et des budgets existants d’Anciens Combattants Canada et du ministère de la Défense nationale. Par contre, la mise en œuvre des quatre recommandations qui représentent des changements majeurs a été repoussée jusqu’à ce qu’une « plus grande collaboration interministérielle, une analyse budgétaire, ainsi qu’une coordination avec de nombreux ministères fédéraux, l’ombudsman des vétérans et les groupes de vétérans » soient menées.

Dans mon communiqué du 2 octobre, j’ai encouragé le ministre des Anciens Combattants à convaincre le président du Conseil du Trésor et le ministre des Finances de l’importance de mettre en œuvre le rapport du CPAC, et j’ai incité les membres de la communauté des vétérans à l’échelle du pays à faire de même auprès de leurs députés et des membres clés du Cabinet. En effet, il est essentiel que les décideurs fédéraux comprennent l’importance et le caractère urgent d’affecter des fonds budgétaires aux lacunes de la Nouvelle Charte des anciens combattants. Il est également essentiel que ces fonds soient inclus dans le budget de 2015. Je suis prêt à travailler avec le Ministre et avec Anciens Combattants Canada pour faire tout ce qui est nécessaire pour atteindre ce but. C’est pour moi une question de traiter équitablement nos vétérans et leur famille.

Maintenant, plus que jamais, la voix des vétérans doit être entendue pour que les engagements et promesses de notre gouvernement soient tenus et non oubliés. Les vétérans et les membres de leur famille représentent plus d’un million de personnes d’un bout à l’autre du Canada. Ne sous--estimez pas la puissance de votre voix collective. Vous pouvez faire changer les choses. Faites entendre votre voix!

Guy

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

DJ said:

I applied for the ELB in 2007. I did not process the papers until 2011 due to my condition. My Question is: I qualify for the ELB now, but should I have received retro pay from the first application date?

28 novembre 2014 7:06 AM

Bureau de l'ombudsman des vétérans

La date d’entrée en vigueur de l’allocation pour perte de revenus est la date du rendement de la décision, et non celle de l'application. Ceci dit, il semblerait, selon vos commentaires, qu’un certain temps s’est écoulé pour traiter votre demande. Nous aimerions en savoir plus. Vous pouvez nous contacter au 1-877-330-4343.

2 décembre 2014 11:23 AM

Jetjockey said:

The real impact of getting CPP disability for veterans. Veteran beware. Who really gains when a veteran is granted CPP disability? A Military Veteran is granted CPP disability losing $38 276.40 in benefits, while the Canadian Forces Service Income Security Insurance Plan “SISIP” and Veteran Affair “VA” Earning Loss Benefits “ELB”, will pocket $111 126.60 in unpaid premium, and the CPP will save the $38 276.40. The most vulnerable military veterans and the most disable are the biggest losers. Following being granted CPP disability the military pension is amputated by the amount XX amount depending on pay at release, in my case $637.94 per month, which will continue until death. (don’t agree with but this is clearly indicated on the pension check in bold letters) If I would not have been granted CPP disability, I could have gotten the military bridge benefit portion in the amount of $637.94 between the age of 60 and 65. Therefore 5 years of $637.94 per month which amounts to $38 276.40 in loss benefits. Further more, The SISIP Long Term Disability benefits for the Regular Force equal 75% of salary on release, less other relevant sources of income*. Therefore SISIP is slashing 569.88 from my 75% pension top up in order to deduct any gain made from the CPP disability, which is in the amount of 1207.82. ($1207.82 - $637.84= $569.88) The Veterans ELB will do the same. Therefore the SISIP and Veterans ELB will save $111 126.60 on my back, over the next 16 years and 3 months. In all, $149 403 will be taken away from this veteran over the next 16 years. This is another example of how the Veterans are taken for a ride. For your consideration.

26 novembre 2014 12:10 PM

Anne Z said:

Why does the Canadian government continue to force its disable veterans to jump through hoops to receive tax credits and benefits they need from its own agencies. Former members go through a process to receive their disability pension with the aid of Bureau of Pensions Advocate. This process can take a considerable amount of time, anxiety, and frustration. The Royal Canadian Legion may also assist which is redundant. But then the medically release veteran must then go through that whole process again with both Canada Pension Plan and Revenue Canada. When dealing with these agencies there is no assistance unless the individual hires outside, very expensive help in the form of a lawyer or a business that assists people in their efforts to qualify for benefits they paid into. Not very helpful to a Veteran suffer with mental health issues like PTSD.

15 novembre 2014 12:38 PM

Murray said:

Hi! Guys; I sense from the tone of this blog Guy and in direct response to your comment "Now is the time for Veterans’ voices to be heard so that the Government does not waiver on its intent " You are 100% correct in your thinking. My sense as to your meaning is we will not get anything if Veterans do not do their part we may not get the changes ... I am a 112% disabled and in two years and will no longer get earnings loss. Do they not have any compassion towards seriously injured Veterans. Being disabled and being a Veteran at 112% means I will not be able to feed my wife and myself. The only difference when I turn 65 is my age. I will still have living expenses ...Their own MPs have recommended that earning loss continue....it seems that the Gov. of the day lines their own expense on the back of our seriously disabled. Mr. Harper any vet would be happy happy to have you live with them when you lose your job.

10 novembre 2014 4:31 PM

cheryl said:

Out of 24 months of deducting DVA Pension from the Earnings Loss Benefit, we received only 4 months and it is considered a one time payment as part of the 2014 Budget Implementation Act. Are they serious? A private insurance company does better? They ought not to have off-setted in the first place as proven in court. Why do the veterans under the DVA program get disadvantaged than those under SISIP?

5 novembre 2014 4:30 PM

Murray said:

A few months ago the Director General approved and signed off on a four month and a few weeks of retro active Earnings Loss for those not covered in the court case. Can you tell me when we might get that...is the Minister waiting until the election or is there another reason not known....

28 octobre 2014 4:40 PM

Bureau de l'ombudsman des vétérans

Murray, Anciens Combattants Canada a déjà commencé à débourser les prestations pour la perte de revenus rétroactivement. Certains vétérans ont déjà reçu le paiement. Les personnes admissibles peuvent s’attendre à recevoir leur paiement sous peu.

7 novembre 2014 12:29 PM

Jan said:

If we need to speak up, perhaps you could provide info on ways to do just that i.e. Member of Parliament? media? How about some links

27 octobre 2014 12:41 AM

Bureau de l'ombudsman des vétérans

Il existe de nombreuses façons pour les vétérans de se faire entendre. Chacun est libre de choisir la méthode qui lui convient. Vous pouvez entrer en contact avec votre député ou sénateur pour exprimer vos préoccupations. Vous pouvez également rejoindre les membres des comités qui se penchent sur les questions de défense et des vétérans. Merci à l'avance de votre soutien afin d’obtenir des améliorations pour les vétérans.

7 novembre 2014 11:57 AM