Pour en finir avec les mythes entourant les prestations de décès de la GRC

Ottawa (Ontario) – Le 6 janvier 2015

« Les membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont droit aux mêmes prestations de décès que le personnel des Forces armées canadiennes (FAC). »

Q : Vrai ou faux?

R : Faux

Au début de toute nouvelle année, nous avons tendance à réfléchir au passé et à nous engager à faire mieux à l’avenir. En 2014, l’un des événements majeurs qui a touché de nombreux Canadiens et de nombreuses Canadiennes a été le décès par balles de trois membres de la GRC à Moncton. En tant que Canadiens et Canadiennes, nous ne nous attendons pas à une telle violence contre ceux et celles qui nous défendent et nous protègent. En octobre, cette réalité s’est fait ressentir de nouveau lorsque deux membres des FAC ont été ciblés et tués en sol canadien.

Maintenant qu’un certain temps s’est écoulé depuis les événements, nous devons réfléchir objectivement au soutien que nous offrons aux membres de la famille qui ont dû composer avec la perte émotionnelle et les répercussions financières liées à ces tragédies. J’ai étudié les avantages offerts à la GRC et ceux offerts aux FAC, et il est devenu évident qu’il existe certaines disparités qui pourraient être rapprochées. Cela ne veut pas dire que les deux groupes doivent avoir les mêmes avantages, mais plutôt qu’on peut faire mieux dans certains secteurs.

Certains pourraient questionner les raisons pour lesquelles nous comparons les avantages d’une force policière avec ceux des forces armées. Tout d’abord, la GRC et les FAC sont toutes deux des clientes d’Anciens Combattants Canada. De mon point de vue, la GRC, avec sa longue tradition de service paramilitaire et son mandat actuel de corps policier fédéral pouvant servir et servant à l’étranger, incarne manifestement les caractéristiques du service militaire. De plus, les exigences du mode de vie de la GRC sont similaires à celles du mode de vie militaire : nombreux transferts, participation à des opérations et absences prolongées de la famille. Par conséquent, notre façon de compenser les aspects négatifs de ces effets devrait être semblable. C’est pourquoi j’ai adopté le thème Un seul groupe de vétérans.

Examinons les prestations de décès, par exemple. Le tableau de comparaison que nous avons préparé donne un aperçu des avantages offerts à la GRC et aux FAC dans le cas d’un décès relié à leur service. Les montants sont représentatifs de ceux qui pourraient être versés dans une situation particulière et devraient être considérés uniquement comme un indicateur de l’ampleur de ce qui pourrait être disponible. Chaque situation sera différente. Le tableau montre qu’il y a des différences importantes sur le plan des paiements forfaitaires, de la sécurité financière à long terme et de l’accès à d’autres avantages.

Je rencontre d’ailleurs cette semaine le commissaire de la GRC pour discuter de la façon dont nous pouvons travailler ensemble pour faire une analyse comparative des avantages sociaux actuels. En fait, j’ai déjà proposé au ministre de la Sécurité publique, en juin 2014, que la GRC soit incluse dans la Loi sur l’aide en matière d’éducation aux enfants des anciens combattants décédés, de sorte que les enfants de membres de la GRC dont le décès est lié au service reçoivent un appui financier pour leurs études postsecondaires, tout comme c’est le cas pour ceux des membres des FAC. J’ai terminé ma lettre en soulignant que la modification de cette Loi serait une façon très concrète de témoigner du soutien du gouvernement du Canada à l’égard de la GRC et des enfants des membres dont le décès est lié à leur service.

Alors que nous songeons à l’année qui vient de se terminer et à celle que débute à peine, engageons-nous à mieux soutenir ceux et celles qui nous défendent et nous ont défendus, ainsi que leur famille. Offrir une aide à l’éducation aux enfants de membres de la GRC dont le décès est lié au service serait une excellente façon de commencer; ce serait la bonne chose à faire.

Guy Parent

Ombudsman des vétérans

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire pour cet article.