Comment assurer le continuum des soins de santé pour nos vétérans

Ottawa (Ontario) - Le 23 juin 2016

Les soins de longue durée (SLD) sont un sujet récurrent dans les médias ces jours-ci. Souvent, ces articles génèrent beaucoup d’émotions chez le lecteur, et c’est à juste titre, car ils abordent les besoins requis en fin de vie par les vétérans âgés. Sans rentrer dans les détails de cas particuliers qui constituent de réels enjeux actuels, ces cas mettent tout de même en évidence le problème systémique lié aux soins qui seront requis au cours des prochaines décennies par les vétérans vieillissants des Forces armées canadiennes (FAC). Comment pouvons-nous nous préparer pour l’avenir afin de bien répondre aux besoins changeants de nos vétérans de l’ère moderne ?

Les programmes de SLD actuels ont été développés après la Seconde Guerre mondiale, alors qu’il n’existait à l’époque aucun système de soins de santé financé par le gouvernement. Les besoins de la population des vétérans des FAC sont différents de ceux de la population des vétérans de la Seconde Guerre mondiale ou de la guerre de Corée qui ont servi au 20e siècle. D’après les estimations d’ACC, en 2016, 702 vétérans des FAC reçoivent des soins de longue durée par l’intermédiaire d’ACC, et ce nombre augmente constamment. Cela représente une augmentation de 64 pour cent par rapport à 2012.

En 2014, mon bureau a publié le document intitulé Besoins des vétérans en matière de soins de longue durée : Un examen des options d'aide à la vie autonome pour les vétérans. Le programme de SLD et le programme pour l’autonomie des anciens combattants (PAAC) se concentrent sur des besoins spécifiques pour les vétérans en matière de soins médicaux. Cependant, les lacunes de ces programmes se font ressentir lorsqu’il n’est plus conseillé médicalement ou qu’il n’est plus sécuritaire pour un vétéran de demeurer chez lui, et ceci à cause d’un état de santé fragile ou de besoins de soins de santé de plus en plus exigeants. Toutefois, il est à noter que de nombreux vétérans vieillissants ne sont pas malades ou invalides au point qu’ils doivent être pris en charge au sein d’un établissement de soins de longue durée, mais il est vrai que leurs besoins actuels ne sont pas forcément satisfaits de façon adéquate.

Je pense que dans le cadre de l’examen général des avantages d’ACC actuellement en cours, ACC doit examiner avec beaucoup d’attention tous les soutiens fournis aux vétérans vieillissants afin de déterminer s’ils répondent vraiment aux besoins de ces derniers. Une stratégie pour assurer le continuum des soins de santé et basée sur des données probantes doit être élaborée, afin de traiter l’ensemble des besoins en matière de santé alors que nos vétérans de l’ère moderne vieillissent. Cette stratégie devrait prendre en compte des programmes qui fournissent du soutien et des options aux vétérans viellissants et à leur famille. En plus des programmes actuels tels que ceux de SLD et le PAAC, je suggérerais à ACC l’ajout d’une option d’aide à la vie autonome ainsi que d’une prestation pour les dispensateurs de soins. Cette prestation fournirait une rémunération complète et de la formation aux conjoints qui ont mis de côté leur vie, leur carrière et leur revenu, afin de prendre soin d’un militaire blessé ou malade. Ces deux mesures répondraient peut-être mieux aux besoins des vétérans en matière de santé.

Une stratégie cohérente doit être établie pour s’assurer qu’ACC répond aux besoins de tous les vétérans des FAC. Sans cela, le caractère adéquat des soutiens fournis à une population de vétérans vieillissante et vulnérable sera toujours remis en question. J’espère qu’ACC profitera de cette occasion pour élaborer une stratégie d’avenir pour les vétérans du Canada et leur famille.

Guy Parent

Blogue – commentaires

Veuillez inclure vos commentaires ci-dessous. Nous vous rappelons que si vous souhaitez présenter une plainte concernant votre situation personnelle, vous devriez aller à la section Présenter une plainte.

Avis important

Voir les détails relatifs aux avis importants

En participant au blogue, vous assumez la responsabilité personnelle de vos commentaires, de votre nom d'utilisateur et de toute information fournie. Afin de protéger vos renseignements personnels et ceux d'autrui, les commentaires qui contiennent des renseignements personnels ne seront pas publiés. « Renseignements personnels » s'entend des renseignements, quels que soient leur forme et leur support, concernant un individu identifiable, notamment son nom, son adresse, son adresse électronique, sa race, son origine ethnique, son dossier médical, ses antécédents professionnels ou tout numéro identificateur qui lui est propre. Veuillez également prendre note que les opinions ou les idées personnelles qui portent sur une autre personne sont considérées comme des renseignements personnels au sujet de ladite personne et comme lui appartenant.

Remarque : Tous les champs désignés par un astérisque (*) doivent être remplis.

(ne seront pas publiés)

Avis de confidentialité

Voir les détails relatifs à l’avis de confidentialité

La présentation des renseignements demandés dans ce formulaire est volontaire. Les renseignements sont recueillis conformément au décret C.P. 2007-530, qui a créé le poste d’ombudsman des vétérans, afin de donner au public l’occasion de formuler des commentaires sur les enjeux présentés dans le blogue de l’ombudsman des vétérans. Les renseignements personnels que vous fournissez sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La Loi vous donne le droit de consulter ou de corriger vos renseignements personnels.

Vos renseignements personnels seront stockés dans le fichier de renseignements personnels numéro ACC PPU 210.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec notre coordonnateur de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels.

Commentaires

Ted Thibodeau said:

Why does the new Veterans Charter create two types of veterans? One veteran (Korean vet) gets to stay in the Veterans Memorial Hospital while the other veteran (Korean peacekeeping vet) does not.It looks like two sets of rules for veterans. I (we) were told many times over that "a veteran is a veteran is a veterans:. Were we lied to? I am a veteran with 23 years of service and in receipt of a medical pension, will I be able to stay in the Veterans Memorial Hospital if the need arises? In closing, I would like to know if I'm less of a veteran because I was a peacekeeper and which rules apply to me? The Minister of Veterans Affairs needs to clarify this mess asap

1 juillet 2016 9:01 AM