L’ombudsman des vétérans demande l’émission d’une carte d’identité des vétérans ainsi que la reconnaissance officielle des anciens membres de la GRC en tant que vétérans

Le 11 décembre 2012

Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, l’ombudsman des vétérans a publié un rapport intitulé Honorer les vétérans du Canada et favoriser l’établissement de liens avec eux : une carte d’identité nationale des vétérans, dans lequel il recommande au ministre des Anciens Combattants de reconnaître officiellement les anciens membres de la GRC en tant que vétérans à des fins de commémoration ainsi que d’émettre une carte d’identité officielle pour les vétérans du Canada.

À l’heure actuelle, les quelque 750 000 vétérans du Canada n’ont aucun moyen commun et largement reconnu de s’identifier comme vétérans. En effet, ils ne possèdent aucun document qui fasse état de leur service au Canada, que ce soit pour des fins de commémoration ou d’accès aux soins et aux services auxquels ils ont droit. « La carte d’identité nationale des vétérans est une façon de rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont servi leur pays, tout en leur offrant une ressource qui prouve leur statut de vétéran quand ils cherchent à obtenir des avantages. »

Une carte d’identité nationale des vétérans permettrait également à Anciens Combattants Canada d’identifier les vétérans du Canada et de rester en contact avec eux, y compris ceux qui ne sont pas actuellement des clients du Ministère. La carte est cruciale pour la communication et les interventions efficaces ainsi que pour la planification des besoins futurs.

« Les membres de la communauté des vétérans du Canada sont unis par leur service au Canada et par leur engagement envers notre pays; cette carte représenterait concrètement la force qui les unit et veillerait à ce que les membres actifs soient accueillis officiellement au sein de cette communauté lorsqu’ils prennent leur retraite ou sont libérés pour des raisons médicales des Forces canadiennes ou de la GRC. »

Dans ce rapport, l’ombudsman recommande vivement la modification de la définition du terme vétéran utilisée à l’heure actuelle pour des fins commémoratives, de manière à y inclure officiellement les anciens membres de la GRC.

« Il est plus que temps de reconnaître officiellement les anciens membres de la GRC en tant que vétérans. Depuis plus d’un siècle, ces hommes et ces femmes protègent la population canadienne, tant au Canada qu’à l’étranger, avec leurs homologues militaires, et ils méritent cette reconnaissance. »

Le rapport complet est disponible en ligne à l’adresse suivante : ombudsman-veterans.gc.ca/fra/reports/reports-reviews/identity-identite-11-2012.

— 30 —