Le rapport parlementaire sur la Nouvelle Charte des anciens combattants est prometteur, selon l’ombudsman des vétérans

Le 3 juin 2014

Ottawa (Ontario) – L’ombudsman des vétérans du Canada, Guy Parent, s’est réjoui aujourd’hui de la publication du rapport du Comité permanent des anciens combattants de la Chambre des communes sur la Nouvelle Charte des anciens combattants. Ce rapport, La Nouvelle Charte des anciens combattants : Allons de l’avant, fait écho à l’appel à l’action lancé l’automne dernier par l’ombudsman des vétérans dans son rapport intitulé Amélioration de la Nouvelle Charte des anciens combattants et dans son analyse actuarielle.

« Les recommandations formulées dans le rapport du Comité sont une étape importante dans l’élimination des lacunes de la Nouvelle Charte des anciens combattants, affirme M. Parent. Je crois que le rapport du Comité est un tournant pour les enjeux liés aux vétérans, et je suis encouragé par la déclaration qu’a faite aujourd’hui le ministre des Anciens Combattants, à savoir que le gouvernement est prêt à considérer bon nombre des recommandations. Plus Anciens Combattants Canada les met en œuvre rapidement, plus vite on pourra faciliter les choses pour de nombreux vétérans et de leur famille alors qu’ils transigent vers la vie civile. Le Bureau de l’ombudsman des vétérans est prêt à aider le Ministère à faire avancer la mise en œuvre le plus rapidement possible. »

M. Parent se dit particulièrement heureux que le Comité ait accepté la plupart de ses recommandations, et plus particulièrement qu’il ait recommandé que la Déclaration des droits des anciens combattants soit incluse dans la Nouvelle Charte des anciens combattants et dans la Loi sur les pensions et que la Charte soit interprétée de façon large et reconnaisse clairement l’obligation du gouvernement du Canada et de toute la population canadienne envers les vétérans et leur famille.

L’ombudsman des vétérans a commencé à demander un examen exhaustif de la Nouvelle Charte des anciens combattants au printemps 2013. De vastes consultations auprès des vétérans et des organisations de vétérans ont confirmé les constatations faites par le Bureau de l’ombudsman des vétérans dans le cadre de l’analyse, fondée sur des données probantes, de la Charte. L’analyse avait permis de cerner des lacunes importantes dans les secteurs clés du soutien financier, des services de réadaptation et d’assistance professionnelles et du soutien aux familles. À l’automne 2013, le ministre des Anciens Combattants a demandé au Comité de faire un examen exhaustif.

« Si le gouvernement donne suite à ces recommandations, la Nouvelle Charte des anciens combattants sera vue beaucoup plus favorablement par les vétérans blessés ou malades. Elle répondra mieux à leurs besoins en les aidant à réintégrer la vie civile et à atteindre des buts auxquels nous aspirons tous : un bon emploi, l’autonomie financière, une vie personnelle et familiale de qualité raisonnable et le meilleur état de santé possible. Surtout, si leur état de santé ne leur permet pas de retourner au travail, ces vétérans sauront à tout le moins qu’ils peuvent compter sur le soutien dont ils ont besoin pour vivre dans la dignité sans avoir à se préoccuper de leur sécurité financière. »

M. Parent quitte aujourd’hui pour participer aux activités soulignant le 70e anniversaire du jour J et de la bataille de Normandie, en France. Il offrira à son retour une analyse approfondie de ce que le rapport signifie pour les vétérans et leur famille. De plus, le Bureau de l’Ombudsman des vétérans suivra de près les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations du Comité.

— 30 —

Renseignements

1-613-943-7884

Renseignement
Conseillère en relation avec les médias