Histoires qui finissent bien

En vedette

Affichage 31 - 37 de 37

Autres histoires qui finissent bien

2020

Aider un vétéran à obtenir une décision

28 août 2020

Un vétéran qui avait un problème de santé lié au service avait besoin d’un traitement pour lui permettre de rester en vie, mais comme ce traitement n’était pas offert au Canada, son médecin spécialiste lui a recommandé de se faire traiter aux États Unis. Le vétéran a donc suivi toutes les procédures requises pour l’autorisation préalable de ses frais de déplacement à des fins médicales, passant d’un bureau d’ACC à un autre.

Cas de trop-perçu : Aider le survivant d’un vétéran

28 août 2020

Un vétéran bénéficiaire d’une subvention au titre du PAAC est décédé et l’épouse est déménagée chez sa fille. L’épouse a immédiatement informé ACC de sa nouvelle situation et a ensuite envoyé plusieurs lettres à CC pour les informer qu’elle n’avait plus besoin d’aide pour l’entretien du terrain. ACC a cependant continué à verser des paiements pour l’entretien du terrain pendant plusieurs années. 

Permettre le remplacement hâtif de prothèses auditives pour un vétéran âgé

28 août 2020

Un vétéran âgé a demandé le remplacement hâtif de prothèses auditives, et sa demande a été refusée malgré le fait qu’il a fourni à ACC un nouvel audiogramme et une lettre d’une audiologiste qui expliquait pourquoi de nouvelles prothèses auditives étaient nécessaires. En raison de l’âge du vétéran, il était difficile de demander un processus d’appel. Le vétéran a communiqué avec mon bureau pour obtenir de l’aide, en mentionnant qu’il ne pouvait pas entendre adéquatement et que cela nuisait à sa qualité de vie, à ses interactions sociales et à sa sécurité.

Obtention, pour un vétéran, d’une place dans un établissement de soins de longue durée

28 août 2020

Un vétéran a été transporté d’urgence à l’hôpital après avoir fait une chute dans son domicile. Pendant son séjour à l’hôpital, l’état de sa démence s’est déterioré et, comme en plus, sa mobilité était restreinte,  il ne pourrait jamais retourner à la maison. Quelques années plus tôt, le vétéran avait demandé un lit dans un des trois établissements comptant des lits réservés pour les vétérans, mais pour une raison quelconque, il y avait toujours une liste d’attente de six mois. Frustrée, la fille du vétéran a communiqué avec mon bureau pour demander de l’aide.

Remboursement des soins de longue durée

28 août 2020

Lorsqu’un vétéran a été admis dans un établissement de soins de longue durée, la famille du vétéran n’avait aucune idée qu’ACC couvrait ces frais. Ils ont présenté une demande de remboursement rétroactif, remontant à la date à laquelle le vétéran avait été admis, mais leur demande a été refusée. Après avoir présenté une demande de révision de second palier, ils ont communiqué avec mon bureau pour obtenir de l’aide.

Aider un vétéran à obtenir des prestations pour personne à charge

28 août 2020
Un vétéran payait une pension alimentaire depuis deux ans. À l’origine, on avait refusé de lui verser des prestations pour personne à charge, mais ACC a finalement approuvé la demande du vétéran, mais seulement pour l’une des deux années visées. Après plusieurs tentatives en vue de régler le problème, le vétéran a communiqué avec notre bureau. Nous avons été en mesure d’informer le vétéran que des documents manquaient à son dossier, et nous avons communiqué avec les responsables des prestations supplémentaires afin de résoudre la question. Le vétéran a été indemnisé de façon rétroactive.

Aider un vétéran avec son gestionnaire de cas

28 août 2020

Un vétéran souffrant d’anxiété avait besoin d’un médecin pour remplir un questionnaire dans le cadre d’une évaluation de la capacité de gain en raison d’une incapacité totale et permanente (ITP). Malheureusement, le vétéran est déménagé dans une autre ville et avait de la difficulté à trouver un médecin. Le vétéran a tenté de communiquer avec son gestionnaire de cas à maintes reprises pour discuter de la situation, mais il y a eu une rupture de la communication.