Cela en vaut l’insuline

Ombudsman Logo
28 août 2020

Un ancien combattant de 87 ans a communiqué avec le BOV pour dire qu’il avait besoin d’une sorte d’insuline qui n’était pas admissible au régime d’assurance-médicaments d’ACC. Le client a présenté une note de son médecin indiquant pourquoi il avait besoin de cette sorte d’insuline, mais la décision défavorable n’a pas été renversée. Nous avons communiqué avec ACC en son nom et avons demandé au Ministère pourquoi un ancien combattant à revenu fixe et bénéficiant d’une protection de catégorie B choisirait de payer lui-même un type d’insuline hors pharmacopée, si des types d’insuline inscrits ne lui causaient pas des effets secondaires graves. ACC a convenu de rembourser les coûts de l’insuline sur une base exceptionnelle et a remboursé les dépenses du client remontant à juillet 2007, quand sa demande a été rejetée pour la première fois.