Lettre d'opinion concernant le Bulletin 2018

Ottawa (Ontario) - Le 1 août 2018

Dix ans de recommandations – Le gouvernement fait-il suffisamment de progrès?

Par Guy Parent, ombudsman des vétérans du Canada

Je crois que les Canadiens et les Canadiennes veulent que les vétérans et leur famille soient bien traités et qu’on leur accorde le plus grand respect. Après tout, ces hommes et ces femmes défendent avec dévouement notre mode de vie et, le cas échéant, sont prêts à sacrifier leur vie pour assurer notre paix et notre sécurité.

Il est très difficile pour le gouvernement de rejeter des faits lorsque les faits qui leur sont présentés sont clairs, bien documentés et fondés sur des données probantes. C’est un élément important de ce que mon bureau offre au gouvernement du Canada et à la communauté des vétérans.

Hier, j’ai publié mon bulletin 2018 relativement à la réponse du gouvernement aux recommandations formulées par mon bureau au cours des 10 dernières années. Ces recommandations qui visent à améliorer le soutien et les services offerts aux vétérans et à leur famille sont fondées sur des données probantes et de nombreux rapports que le bureau a publiés durant cette période.

Depuis 2008, mon bureau a fait 64 recommandations, dont 46, ou 72 %, ont été mises en œuvre intégralement ou partiellement. Il reste donc 18 recommandations à aborder. Des progrès ont été réalisés, mais il reste encore des secteurs à améliorer.

À mon avis, les recommandations suivantes comptent parmi les plus importantes qu’il faut aborder :

  • S’assurer que le remboursement des dépenses liées aux avantages médicaux accordé au titre de la Loi sur le bien-être des vétérans soit rétroactif à compter de la date de la présentation de la première demande, comme c’est le cas pour la Loi sur les pensions.
  • Modifier la Loi sur le bien-être des vétérans afin qu’un membre célibataire des Forces armées canadiennes sans enfant à charge puisse désigner un membre de la famille qui demandera et recevra l’indemnité de décès.
  • Faire en sorte que les vétérans et leur famille aient accès aux mêmes services en vertu du Régime de services dentaires pour les pensionnés du Conseil du Trésor que ceux qui leur sont offerts par ACC au titre du Régime de soins de santé de la fonction publique.

En conclusion, bien que je convienne que certains progrès ont été réalisés, il reste encore beaucoup à faire. Plus particulièrement, comme la date de mise en œuvre de la pension à vie du 1er avril 2019 approche à grands pas, mon bureau continuera de collaborer avec le gouvernement pour veiller à ce que la pension à vie réponde aux besoins des vétérans et de leur famille. Nous continuerons également de surveiller les progrès réalisés par le gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations en suspens.

Je vous invite à live mon bulletin 2008.

Commentaires

Il n’y a actuellement aucun commentaire pour cet article.

Date de modification :